Après les accusations de vi*l, le président de PASTEF Ousmane Sonko visé par une nouvelle enquête !

Après les accusations de vi*l, le président de PASTEF Ousmane Sonko visé par une nouvelle enquête !

Sur les dégâts constatés lors des manifestations des partisans d’Ousmane Sonko, Pastef avait dégagé toutes responsabilités brandissant la légitimité des citoyens à manifester contre un régime « antidémocrate ». Mais l’Etat sur les violences survenues le lundi 8 février, ne semble pas vouloir laisser impunis les acteurs. Au delà d’une enquête visée contre le député Ousmane Sonko, celle pour « appel à l’insurrection » pourrait également être enclenchée.

Ousmane Sonko est loin d’être tiré d’affaire même si dans l’affaire qui l’oppose à Adji Sarr, plusieurs incohérences indiquent qu’il pourrait s’agir d’un complot. En effet lors des violences survenues aux alentours de son domicile, plusieurs dégâts ont été constatés. Les partisans de Sonko ne sont certes pas laissés impunis, mais leur leader pourrait également faire l’objet d’une enquête pour « appel à l’insurrection ».

« Aux jeunes, femmes, hommes, vieux, je tiens à leur dire que ces gens (le pouvoir) sont capables de tout. Ce sera le dernier ou l’avant dernier combat. Nous sommes prêts à tout. Ces tentatives de liquidation d’adversaires ne datent pas d’aujourd’hui. Mais Macky Sall, je vous assure que cette fois-ci, ça ne passera pas ». Ces propos du député ont semble t-il été interprétés comme un message d’appel à la résistance par ses inconditionnels. Un appel qui  selon ces derniers, a causé la sortie des pro-Sonko dans les rues de Dakar, provoquant plusieurs dégâts.