Cancer du sein : quelles sont nos habitudes de vie les plus à risque ?

Cancer du sein : quelles sont nos habitudes de vie les plus à risque ?
Publicités

Alcool, alimentation déséquilibrée, tabac… En changeant nos mauvaises habitudes, il est réellement possible de faire baisser le risque de développer un cancer du sein.

La prévention est un moyen efficace pour réduire les risques de survenue d’un cancer du sein. Dans un rapport du Centre international de Recherche sur le Cancer et de l’Institut national du cancer publié en 2015, les deux institutions rappellent que nous pouvons éviter 40 % des cancers en modifiant nos comportements de tous les jours.

Alcool, obésité, tabac

Sur la base des résultats de cette étude, il est possible d’estimer, pour l’année 2018, le nombre de cas de cancers du sein attribuables aux principaux facteurs de risque suivant :

-   8 700 cas attribuables à la consommation d’alcool ;



-   4 900 cas attribuables au surpoids ou à l’obésité ;



–   2 600 cas attribuables à la consommation de tabac ;



-   2 500 cas à une alimentation déséquilibrée ;



-   1 700 cas au manque d’activité physique chez les femmes post-ménopausées.



Soit environ 20 000 cancers du sein attribuables au surpoids, à la consommation d’alcool et de tabac, une alimentation déséquilibrée et un manque d’activité physique.

NB: Seule une petite partie des cancers du sein (5 à 10%) sont héréditaires, c’est-à-dire attribuables à une mutation génétique. En comparaison avec d’autres cancers, les chances de survivre à un cancer du sein sont élevées (90%)…suite de l’article sur pourquoidocteur.fr