Enceinte pendant les fêtes de noël : que manger ?

Enceinte pendant les fêtes de noël : que manger ?
Publicités

Alcool : tolérance 0

L’alcool, même absorbé en quantité infime, passe instantanément dans le sang et est directement distribué au bébé via le placenta. Bien entendu, le fœtus est extrêmement sensible à l’alcool car son petit foie immature n’est pas encore efficace pour le filtrer et l’éliminer.

Sur le bébé, l’alcool agit comme une véritable toxine et altère différentes étapes de développement, en particulier le système nerveux en affectant les neurones.

Durant les fêtes, comme durant tout le reste de la grossesse et de l’allaitement, il est donc préférable de proscrire totalement la consommation de boissons alcoolisées.

Pour trinquer comme il se doit durant les repas de famille, il existe une grande variété de boissons sans alcool qui imitent très bien les cocktails, les vins classiques ainsi que les vins les pétillants. Prévoyez donc votre bouteille !

Entrées et fromage : la vigilance est de mise

Le foie gras, les fruits de mer et le saumon

Foie gras, saumon fumé, huitres… les traditionnelles entrées de Noël présentent des risques bactériologiques dont il est prudent de se protéger lors de la grossesse. Cependant, avec quelques précautions, vous pourrez profiter de ces entrées savoureuses et délicates sans prendre le moindre risque pour votre bébé.

Au sujet du foie gras, une grande méfiance existe car il est souvent proposé mi-cuit mais s’il est cuit, le risque de contamination parasitaire (toxoplasmose) ou d’infection bactérienne (listériose) est à priori peu élevé. Cependant des mesures de rigueur s’imposent quant au choix du foie gras pour être sure de ne prendre aucun risque : privilégiez le foie gras stérilisé, donc cuit à plus de 100 °C, en conserve ou en bocal hermétique avec caoutchouc car la listeria est détruite dès lors que la température de cuisson est supérieure à 70°C et la traçabilité est plus sûre. Evitez en revanche le foie gras maison ou artisanal et le foie gras mi-cuit.

Pour ce qui est des fruits de mer, là encore, la cuisson sera votre alliée. Qu’ils soient frais, en conserve ou surgelés, ils sont sans danger seulement s’ils ont été conservés dans de bonnes conditions (pas de rupture de la chaine du froid) et s’ils sont bien cuits. Si ces conditions sont réunies, vous pouvez parfaitement opter pour des crevettes, des langoustines, des bulots ou encore du homard servis froids, mais bien cuits. Attention toutefois à la mayonnaise qui accompagne souvent ces mets, en raison des œufs qui présentent des risques de salmonelles : oubliez la mayonnaise faite maison et préférez durant votre grossesse, la mayonnaise industrielle. Pour les huîtres, elles seront à évitez car souvent source de contamination. Mais si vous en raffolez, il est possible d’en consommer si elles sont cuites. Il existe de succulentes recettes d’huîtres cuites au four et gratinées.

Concernant le saumon, qu’il soit cru ou fumé, il est préférable de l’éviter car le risque de contamination à la listéria n’est pas négligeable. Il en est de même pour tous les produits du rayon traiteur, pour les poissons crus et les poissons ou viandes marinés du type carpaccio ou ceviche. Cependant, si c’est chez vous que se déroulent les festivités, vous pouvez servir à vos invités du saumon fumé pasteurisé. LIRE PLUS SUR PASSEPORTSANTÉ