Expresso risque de perdre sa licence

Expresso risque de perdre sa licence

Sale temps pour Expresso Sénégal. L’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) vient de servir à l’opérateur de téléphonie une mise en demeure pour défaut d’investissement et non-respect de ses entements.

Outre les 7 milliards Fcfa qu’Expresso doit à l’ARTP, informe Libération, il est reproché à la filiale du groupe Sudatel de ne plus investir pour améliorer le confort de ses clients, surtout en matière de connexion.

Il y a également les rendez-vous repoussés pour la 4G. À cela s’ajoutent des manquements notoires relevés dans le cadre de l’audit en cours du cahier des charges opérateur.