Sommeil : 6 astuces pour (vite) recaler les enfants avant la rentrée des classes

Sommeil : 6 astuces pour (vite) recaler les enfants avant la rentrée des classes

Entre la longue période de confinement et les grandes vacances, les enfants ont petit à petit retardé l’heure du coucher. Mais il n’est pas trop tard, voici 6 conseils pour l’aider à reprendre de bonnes habitudes de sommeil.Les durées recommandées de sommeil dépendent avant tout de l’âge de l’enfant.

La National sleep Foundation, en 2017, a évalué les durées du sommeil par tranches d’âges.

⦁ 12 heures pour un enfant de 3 à 5 ans,

⦁ 11 heures pour un enfant de 5-6 ans,

⦁ 10 à 11 heures entre 7 et 12 ans.

Il faut savoir néanmoins qu’au cours de ces dernières décennies, le temps de sommeil moyen des enfants a diminué du fait d’un coucher plus tardif le soir, lié notamment à des contraintes d’organisation familiale lorsque les deux parents travaillent. Cela engendre davantage de troubles de sommeil chez l’enfant.

En outre, le temps passé sur écrans, en particulier dans la soirée est indéniablement associé à un retard d’endormissement, à la multiplication des éveils et à un sommeil de médiocre qualité.

Si les journées sont de plus en plus courtes, sachez que la luminosité est importante : l’obscurité est à privilégier pour favoriser le sommeil des enfants. Pensez à tirer les rideaux et à éteindre tous les jeux et écrans (et à ne pas les laisser dans la chambre des enfants).

La clé du sommeil de l’enfant, c’est l’endormissement autonome, autrement dit qu’il soit capable de trouver le sommeil par lui-même, en dehors de votre présence. En effet, souligne le réseau Morphée, « s’il sait s’endormir seul le soir, votre enfant n’aura pas de difficultés à s’endormir à nouveau seul dans la nuit lorsqu’il se réveillera entre deux cycles de sommeil. »

1- Décaler l’heure du coucher progressivement

Votre enfant se couche vers 22h alors qu’en période scolaire vous le mettez au lit à 20h30 ? A près d’une semaine de la rentrée, vous pouvez décaler l’heure de coucher de 15 minutes environ chaque jour, ainsi le changement se fera progressivement et en douceur. Tous les enfants n’étant pas égaux face au sommeil, soyez attentif aux signes d’endormissement (bâillements, yeux qui piquent…) pour le coucher au bon moment.

2- Et décaler (aussi) l’heure de lever

Pour éviter d’avoir à titrer du lit votre enfant le jour de la rentrée, commencez à le lever un peu plus tôt chaque jour, en vous calant sur le décalage du soir. L’idée n’est pas de fatiguer votre enfant avant la rentrée, mais de maintenir un temps de sommeil identique. Pour rappel, entre 6 et 13 ans, les enfants ont besoin de 9 à 11h de sommeil pour être en forme.

3- Le retour du rituel du soir

Si votre enfant a un rituel de coucher pendant l’année scolaire, il est possible qu’il l’ait perdu pendant l’été. Vous pouvez le réinstaurer, cela facilitera le retour à son ancien rythme. Rappelons que le rituel doit être RAPIDE (pas question de relire toute la collection de son livre préféré) afin que l’enfant reste suffisamment autonome dans son endormissement.

4- Eviter les écrans le soir

Peut-être avez-vous été plus permissifs pendant les vacances et c’est bien normal. Toutefois, à une semaine de la rentrée, il est temps d’écarter progressivement les écrans, surtout le soir ! Car rappelons-le la lumière bleue peut troubler leur sommeil et les jeux d’action ont tendance à les énerver, ce qui n’est pas idéal avant de dormir.

5- Limiter les soirées pyjamas

Les enfants sont contents de se retrouver après une longue séparation. Sauf que les soirées pyjamas se transforment souvent en véritable nuit blanche ! Avec modération donc et à éviter le week-end qui précède la rentrée.

6- Décaler aussi l’heure du dîner

On a tendance à dîner plus tard, ce qui décale logiquement le coucher des enfants. A vous de revenir à des horaires habituels. Privilégiez aussi les repas plus légers et digestes le soir.